L’Argentine de A à Z

 

HISTOIRE
MUSIQUE
COUTUMES
DISTANCES
Faune et Flore
ARCHITECTURE
Population et Religions
Géographie et Climat

HISTOIRE

Chronologie de l’histoire du pays

11 000 av. JC, peuplement d’une partie de la région

En 1502 première expédition (portugaise) arrivant sur le territoire

En 1536 fondation de la première ville espagnole du territoire.

En 1776 création du vice royaume du Rio de la Plata.

En 1810 : Révolution de Mai

Entre 1810 et 1820 : Guerres d’indépendance

En 1816 déclaration de “l’Indépendance des Provinces Unies d’Amérique du Sud” à Tucuman.

En 1820 début des guerres civiles entre Unitaires et Fédéraux qui dureront plus de 60 ans.

En 1853 sanction de la première Constitution Nationale aux idées fédérales, républicaines et libérales par la Confédération des Provinces Unies (sans la participation de Buenos Aires)

En 1862, Bartolomé Mitre devient premier Président Constitutionnel du Pays.

Entre 1946 et 1952 premier gouvernement du Général Perón.

Entre 1952 et 1955 second gouvernement du Général Perón.

En 1976 Coup d’état débouchant sur une Dictature Militaire de type permanent.

En 1882 Guerre des Iles Malouines.

En 1983 restauration de la démocratie dans le pays (Raul Alfonsín).

Entre 1989 et 1995 premier gouvernement « justicialista » de Carlos Menen (entrée dans un système économique de convertibilité)

De 1995 à 1999 second gouvernement de Carlos Menem ( le système de convertibilité continue)

De 1999 à 2001 gouvernement de l’Alliance de Dr. Fernando de la Rua

En 2001 chute soudaine de la convertibilité qui engendre le « corralito” (fuite des capitaux) et le 19 décembre le “cacerolazo” (manifestation permanente) entraînant la chute du gouvernement.

En 2002 Eduardo Duhalde assume la Présidence par intérim.

Entre 2003 et 2007 Nestor Kirchner est élu à la présidence du pays.

2008 à aujourd’hui: Cristina Fernandez de Kirchner (CFK) est la première femme élue au suffrage universel pour assumer la présidence du pays.

MUSIQUE

L’argentine est un pays pluriculturel: la grande extension de son territoire, son histoire précolombienne ainsi que les grandes vagues d’immigration reçues au 19è siècle lui ont donné une grande diversité culturelle, artistique et musicale.

Le Tango

Le tango, même s’il se danse dans toute l’Argentine, est représentatif de Buenos Aires.

Ceux qui souhaitent assister à un spectacle de cet art fabuleux doivent se rendre dans une des nombreuses « tanguerias » de la ville. Par leur caractère touristique, elles montrent une manière de danser très scénarisée et stylisée.

Par contre, c’est dans les « Milongas » que vous pourrez observer et pratiquer un tango plus populaire, et authentique : l’âme de Buenos Aires!

Le quartier bohémien de San Telmo est le fief nombreuses tanguerias, ainsi, sur la place Dorrego, des danseurs pratiquent à ciel ouvert: Les visiteurs sont toujours les bienvenus pour se joindre et essayer de les suivre au rythme de cette musique sensuelle.

Pour ceux qui auront été ensorcelés par le tango et qui souhaitent repartir avec un souvenir inoubliable, voici quelques compositeurs incontournables que nous avons retenus Carlos Gardel, Astor Piazzolla, Aníbal Troilo, Mariano Mores, parmi tant d’autres.

Le folklore argentin

En province, la musique folklorique connaît un épanouissement beaucoup plus important. Le nord du pays est ainsi considéré comme le berceau du Folklore argentin. Apparu pendant la période coloniale, il fut peu à peu enrichi par des instruments particuliers et des chorégraphies, jusqu’à acquérir une forme et un rythme typiques de l’atmosphère régnant sur ces « nouvelles terres ». Les nuances du Folklore argentin changent selon la région.

Dans la région du « Litoral » (nord-est Argentin), on entend par exemple le Chamamé : son instrument principal est l’accordéon, et à la différence des autres danses folkloriques, il se danse corps à corps, joue contre joue, avec des mouvements joyeux et harmonieux.

Dans le nord du pays, il existe des rythmes dont :

La Zamba
La Chacarera
La musique Andine

Si vous désirez apprécier le sentiment de ces populations pour la musique folklorique, vous pouvez vous rendre dans une « peña » (restaurants avec scènes folkloriques) ou participer à un des festivals folkloriques nationaux, comme le festival de Cosquin et Jesus Maria (à Cordoba au mois de janvier), la Serenata de Cafayate (Salta au mois de février), le festival de Varadero (à Buenos aires en février). Parmi les quelques groupes de musique les plus connus du pays vous pourrez trouver: les « Chachaleros », le « Chaqueño Palavecino », « Mercedes Sosa », Les « Nocheros », les « Carabajal », « Teresa Parodi » (Chamamé), « Argentino Luna » (payadas), « Tomas Lipan » (musique andine).

COUTUMES

Certaines traditions sont courantes dans tout le pays : le maté (boisson à base de plantes), « l’asado » le dimanche (le barbecue), ou le match de football entre amis le week-end. Les autres dépendent de chaque région. Par exemple, dans le nord du pays il est coutume de mâcher de la coca et de faire la sieste.

Le maté

C’est une des coutumes argentines les plus populaires. On peut dire sans aucun doute que tout le monde boit du maté. Petits et grands, amis et collègues, étudiants, gens de la ville ou de la campagne. C’est en soi un acte de sociabilité et de partage. On boit le maté généralement deux fois par jour, le matin au petit déjeuner et l’après midi au goûter. Bien sûr, il y en a qui en consomment tout au long de la journée, profitant ainsi de ses vertus énergisantes.

La passion du football

Tout ceux qui parcourent le pays du Nord au Sud et d’Est en Ouest, se rendront compte que le point commun de tous ces divers paysages de traditions sont les terrains de football.

En Argentine, le football est une passion. Un match “boca contre river”, (les deux équipes les plus populaires du pays) est un classique. Mais plus encore, un match de la sélection officielle peut empêcher toute activité professionnelle et commerciale. Les bars se remplissent de monde et les amis se réunissent pour le suivre, certains allant même jusqu’à le regarder sur les écrans des bars ou des magasins d’électroménagers depuis l’extérieur ! La “Bombonera” ou le “Momumental” se remplissent alors de supporters.

La coca

Mâcher de la coca est une coutume qui remonte à l’époque préhispanique. La coca, plante qui pousse naturellement dans certaines régions andines et qui a surtout des propriétés digestives et stimulantes, était utilisée par les indigènes qui habitaient dans la cordillère, en altitude. Plus tard, pendant l’époque de la colonie, la coca se convertit en un “mode de vie”. Les muletiers qui emmenaient le bétail jusqu’ en Bolivie et au Chili., les hommes qui vivaient dans l’inhospitalier désert andin, (la puna), ceux qui travaillaient dans les mines d’argent utilisaient la coca comme moyen de survie face aux conditions de vie extrêmes. On peut dire que mâcher de la coca naquit en réponse à un besoin de l’homme, et devint avec le temps un rituel.

Aujourd’hui, mâcher de la coca dans le nord du pays (Salta, Tucuman et Jujuy seulement) est une pratique largement répandue. Ce sont d’abord les hommes, qui mâchent de la coca. Cet usage s’étend à toutes les classes sociales, allant du médecin aux travailleurs saisonniers, aux vendeurs de kiosque, aux chauffeurs de camion, en passant par les étudiants.

A noter : Il est interdit d’être en possession de feuilles de coca en dehors du Nord-ouest Argentin.

L’Asado, le barbecue argentin

Les bonnes viandes bovines élevées dans la Pampa argentine ont donné naissance à ce que l’on appelle l’asado ou parillada. L’asado est en fait, la technique employée pour cuisiner la viande, mais dans l’entendement courant, l’asado représente le repas lui-même. Un asado requiert un bon temps de préparation, on l’assaisonne seulement avec du sel et du citron, et on laisse les grillades cuire à point sur la « parilla ». L’asado est composé de divers morceaux de viande de bœuf (les côtelettes, le « vacio »…), toutes les parties des tripes (tripa, chinchulines, morcilla, la ubre chorizo, molleja = les tripes, les boyaux, le boudin, la saucisse, le pis, le gésier..). On l’accompagne généralement de vin rouge et de salades composées. Pourtant, l’asado est plus qu’un repas, puisqu’il évoque un rite social bien enraciné. Il est le prétexte idéal pour se réunir entre amis, ou se retrouver en famille. Il est aussi un symbole du goût qu’ont les argentins pour la viande.

La sieste

Le rythme de vie en province et surtout dans le Nord est différent ; il est plus tranquille, plus posé. Si vous vous promenez dans les villes ou les villages entre 13h00 et 16h30, vous trouverez tous les commerces fermés et ne rencontrerez personne dans les rues. Car, durant ce temps, les gens ont pour habitude de rentrer chez eux pour manger en famille et faire la sieste. Aux heures les plus chaudes, ils restent ainsi à l’abri du soleil de plomb et des fortes chaleurs estivales qui caractérisent ces régions.

L’heure de la sieste est sacrée et il peut être mal vu de rendre visite ou de téléphoner à quelqu’un à ce moment là.

DISTANCES

Faune et Flore

L’immensité territoriale, la variété de climats, le type de sol ou encore l’importante différence d’altitude selon les régions confère à l’Argentine une quantité et une diversité exceptionnelle de faune et de flore. Ce que vous aurez l’occasion d’observer dépendra largement de la latitude.

LA FLORE

Bariloche pn nahuel huapi

Bosque Arrayanes

Ceibo (Erythrina Cristagalli)

cactus cardones salta argentina

Cardones-Salta

Palmeras yatay

Camalotes

Rio de la Plata Jacaranda

Jacaranda

LES ZONES HUMIDES

 Depuis 1992, l’Argentine a inscrit dix sept zones humides d’importance internationale (plus de 40km2) sur la liste de la convention de Ramsar. Les Esteros del Iberà, dans la région de Corrientes, forment la zone humide la plus spectaculaire du continent après le Pantanal Brésilien.

LES FORETS SUBTROPICALES

La selva subtropicale est la végétation naturelle de l’essentiel de la province de Misiones. Plus de 90 essences différentes, dont le lapacho (aux fleurs rose vif) poussent dans le parc d’Iguazu. A travers le pays, les Yungas des provinces de Jujuy, Salta et Tucuman sont une étroite bande longitudinale de forêts humides sur les collines sub-andines. Une large partie du Grand Chaco est couverte de forêt d’épineux dominée par le quebracho (brise-hache).

LA PUNA

Sur les hauts plateaux Andins du Nord Ouest, les arbustes et graminées couvrent un sol rocailleux, tandis que lichens et plantes en coussin colonisent certaines roches. En de rares endroits où la terre est bien arrosée, quelques plantes grasses poussent ; les canyons arides sont le royaume du cactus de type « cardon ».

LA PAMPA ET LES STEPPES PATAGONIENNES

La pampa est une plaine humide dont l’herbe profite au bétail et aux chevaux espagnols redevenus sauvages. Comme la puna, la steppe patagonienne se compose de parcelles herbeuses parsemées de buissons épineux comme le calafate, une épine comestible. Les vallées fluviales renferment toutefois de beaux pâturages, souvent appréciés des mouettes Magellan et des moutons.

LES FORETS DE CONIFÈRES

Dans la région de Bariloche et des lacs patagoniens, le long de la frontière chilienne, plusieurs espèces de hêtres constituent l’essentiel de la dense forêt à feuillage persistant et de caduc. Les conifères sont plus rares bien qu´on en rencontre deux espèces en petit nombre. Ressemblant au séquoia, l’alerce (cyprès) doit son nom latin au capitaine du Beagle, un navire anglais parti pour explorer la Patagonie et la Terre de Feu.

LA FAUNE

observation jacobites argentine

Tonina overa

peninsule de valdes voyage en argentine

Maras Patagonicas

esteros del ibera caimans voyage argentine

Yacare negro

peninsule de valdes argentine

Leon marino

esteros del ibera argentine

Capybara

péninsule de valdès argentine

Baleine franche australe

Parc National iguazu argentine

Mono Caray

Parc National iguazu toucan

Toucan

Parc national iguazu argentine

Coatis

Zorro Gris parc national talampaya argentine

Zorro Gris

Guanacos argentine

Guanacos

réserve Punta Tombo argentine

Manchot de Magellan

Il existe tout type de faune en Argentine , certains sites sont spécialement propices au birdwatching ou à l´observation de nombreux mammifères ou autres espèces :

Le Nord Est du pays , chutes d´Iguazu , Saltos de Mocona et Esteros del Ibera : singes , toucans et oiseaux tropicaux, 300 espèces d´oiseaux, caimans, felins..

Le Nord Ouest , régions de Salta, Jujuy et la Puna de Catamarca et de La Rioja : camélidés ( vigognes, lamas ) , condors andins et rapaces, oiseaux tropicaux sur les régions humides, tatous, renards, ñandous ( autruche andine), flamands.

La Péninsule de Valdès , Puerto Madryn et Punta Tombo : faune marine telle que les otaries, éléphants de mer , baleines franches australes, dauphins, orques, manchots de Magellan.

ARCHITECTURE

L’Argentine est, au point de vue de son architecture, une mosaïque de paysages. Ceux qui visitent ce pays sauront apprécier les aspects uniques liés à cet art, répondant lui même à l’évolution historique et sociale du pays. Les grandes villes sont des espaces idéals pour valoriser cette imposante architecture, elles ont donné naissance à des mouvements tels que l’éclectisme, l’académisme, le néocolonialisme, mais aussi à d’autres tendances, comme le style italien, qui ont tous marqué une grande partie de l’urbanisme après l’indépendance des Provinces du « Rio de la Plata ».

Ceux qui arrivent à Buenos Aires, seront frappés par le panorama urbain qui se fait symbole de ce chef lieu politique, économique culturel et social, en plus de concentrer la population la plus importante du pays.

Cela transparaît clairement à travers l’architecture qu’on appréciera lors d’une balade dans les rues. Découvrir cette métropole est une expérience incontournable pour les visiteurs.

L’ÉPOQUE COLONIALE

L’évolution de l’architecture est directement liée aux évènements historiques du territoire. Pendant l’époque coloniale (du XVIème siècle jusqu’au début du XIXème siècle) les villes furent construites parallèlement au processus de l’installation coloniale, et il ne reste de ce patrimoine que très peu de choses dû à la précarité et à la simplicité des constructions.

Quand les Provinces du Rio de la Plata obtinrent leur indépendance, la société locale rejeta tout ce qui lui rappelait la colonisation; voilà pourquoi les maisons furent détruites et laissèrent place à d’autres bâtiments, ou sinon furent transformées pour adopter un style appelé « néo-colonial ».

Dans le Nord du pays on trouve principalement quelques vestiges de cette dernière période de l’époque coloniale. En ce sens, la similitude entre cette partie du territoire et le vice royaume du Haut Pérou se manifeste à travers l’art qui se démarque par rapport au reste du pays.

A visiter : la ville de Salta, les vallées Calchaquies, la Quebrada de Humahuaca, la ville de Cordoba, la ville de Buenos Aires, Colonia de Sacramiento(Uruguay)

Population et Religions

POPULATIONS

L’Argentine à l’instar du Canada, de l’Australie, du Brésil et des États Unis est un pays d’immigration marqué par différentes vagues migratoires. C’est ce qui explique certainement la culture chaleureuse des argentins et leur grand sens de l’accueil, même si les populations précolombiennes sont aujourd’hui quasiment inexistantes.

A l’origine, les populations indigènes

Sur l’actuel territoire argentin, ont vécues de nombreuses civilisations originales ayant une culture, une langue ainsi que des coutumes qui leur étaient propres.

Ces peuples étaient répartis sur tout le territoire mais c’est en Patagonie que la présence humaine est la plus ancienne: en témoigne les peintures rupestres des « Cuevas de las manos » dans la province de Santa Cruz proche de la ville de El Calafate qui remontent a 7300 ans avant JC.

Dans le Nord Ouest, les peuples Aymara en provenance de l’Altiplano Bolivien, ont fortement immigrés sur l’actuel territoire argentin y introduisant la culture du mais , de la pomme de terre, et d’autres aliments. Cette population « Kolla » forment aujourd’hui la seconde communauté indigène d’argentine.

La Colonisation Inca

La première grande colonisation subie par ces peuples originaires fut celle de l’Empire Inca dans le Nord Ouest du pays à partir de 1470. Depuis leur capitale péruvienne, Cuzco, les Incas étendaient leur empire du Sud de l’actuelle Colombie au Chili, en passant l’Argentine, dans la partie Andine. Cette colonisation a été surtout de type culturelle et une des caractéristiques de l’extension de cet empire est qu’il a permis à chaque peuple de conserver sa propre langue et particularités culturelles, bien qu’imposant le « Quechua » comme langue officielle. Ainsi, plus de 700 langues étaient parlées au sein même du grand empire Inca.

La civilisation Inca était beaucoup plus avancée que les populations qu’elle a colonisé, leur apportant une organisation sociale exemplaire ainsi que l’utilisation de nombreux savoir faire en terme d’agriculture, d’irrigation artificielle ainsi que la confection de céramiques et d’outils.

Grâce à une armée nombreuse et puissante, la civilisation Inca s’est donc imposée aux peuples indigènes du Nord Ouest Argentin.

La Colonisation Espagnole 

A partir de 1527, l’empire Inca se retrouve en déclin suite à l’arrivée des colons espagnols:

Des maladies décimes les populations indigènes et l’armée espagnole s’installe petit à petit sur tout le territoire en imposant leur langue ainsi que la religion catholique.

Les hommes indigènes sont réduits à l’esclavage ou exterminés alors que l’on abuse des femmes, ce qui génère un premier métissage des populations.

L’arrivée des européens

En 1853, le président Alberdi proclame une constitution visant à peupler les territoires ruraux d’argentine, selon la devise « gobernar es poblar » (Gouverner c’est peupler). Il va donc faire appel à la population européenne allant jusqu’à offrir le voyage ainsi que des terres cultivables afin de faciliter l’installation de ces nouveaux migrants.

L’Argentine est composée actuellement à 97% d’une population d´origines européennes, principalement en provenance d’Italie et d’Espagne.
Cette tendance est très marquée dans la région du Rio de la Plata, dans les grands centres urbains de Buenos Aires ou de Rosario par exemple, qui ont été les principales régions à être peuplées par les immigrés en provenance du vieux continent à partir de 1850.
Vous ne serez donc pas étonnés à votre arrivée à Buenos Aires de vous sentir parfois en Italie, parfois en Espagne, tant par l’attitude des « porteños » (habitants de Buenos Aires, littéralement « les gens du port »!) que par leur « lunfardo » (régionalisme linguistique de Buenos Aires).

Les italiens y ont laissé des nombreuses traditions ainsi que leur culture culinaire, tel que la pizza, les « pasta », le café, ainsi que certains apéritifs comme le Fernet Branca.

Les Espagnols ont transmis une partie de leur culture musicale, culinaire, familiale, et surtout leur langue, le castillan.

RELIGIONS

Religion circuits argentineEn visitant l’Argentine vous vous rendrez compte qu’il s’agit d’un pays profondément catholique. L’imposante présence des églises dans les villes et les villages ainsi que les nombreuses manifestations religieuses le prouvent.

A la religion, se sont aussi mélangées d’autres croyances particulières et représentatives du pays, comme « les saints populaires ». De plus, la fusion du catholicisme avec certains éléments de la culture aborigène a donné lieu à des us et coutumes de type païens.

L’héritage colonial, le catholicisme

Les nombreux ordres religieux arrivés sur le territoire à l’époque de la colonisation se sont établis et ont perduré jusqu’à nos jours. La présence des jésuites, des franciscains et des mercenaires a laissé un riche patrimoine architectural, dont une grande partie a été classée « Monuments Nationaux » ou « Patrimoine de l’humanité » (UNESCO). Cependant, un des héritages les plus importants laissé par la colonisation est sans aucun doute la religion catholique.

Les évènements les plus importants ont souvent un rapport direct avec la religion, parmi eux on évoquera notamment les grandes processions annuelles telles que :

Le pèlerinages pour la « Vierge de Lujan »(province de Buenos aires), la procession en honneur au « Seigneur et à la Vierge du miracle » à Salta, et la procession pour la « Vierge de la Vallée », à Catamarca. Ces célébrations mobilisent des centaines de milliers de personnes et représentent sans aucun doute l’expression la plus profonde du caractère religieux du peuple argentin.

Les Saints populaires

Certains personnages, par leur histoire particulière ou par la manière dont ils sont morts, ont été canonisés de façon populaire, et se sont convertis aujourd’hui en un culte pour les argentins. Même si ces saints sont nés dans différentes régions, nombres d’entre eux ont acquis le statut de culte national et l’on trouve leur autel sur tout le territoire : le « Gauchito Gil » et la « Difunta Correa » constituent les 2 saints les plus populaires d’argentine.

L’héritage précolombien

Le nord du pays, de par son histoire, recouvre des caractéristiques spécifiques. D’une part, c’est une région où la religion catholique est la plus prépondérante et où elle s’est de plus mélangée avec les croyances d’origine Andine précolombienne. Certains rites et cérémonies religieuses qui se pratiquent actuellement dans le Nord-Ouest, faisaient déjà partie intégrante des cultures indigènes installées avant la venue des colons :

La Pachamama: les célébrations pour la « terre mère » ont lieu chaque année à partir du 1er août. Les rituels à la Pachamama coïncident avec le mois où l’on commence à cultiver la terre. Voilà pourquoi il se doit de « la nourrir » afin d’obtenir , en contrepartie , sa bienveillance ainsi que de bonnes récoltes . C’est un événement qui se partage avec toute une communauté , généralement appartenant à un même village.

Géographie et Climat
argentina dentro de sud america

carte amérique du sud argentine

L’argentine s’étend de 3700 km du nord au Sud et de 1400 km d’Est en Ouest. Son territoire est principalement formé de plaines et de collines, mais à l’ouest la Cordillère des Andes s’élève telle une gigantesque muraille avec une altitude moyenne de 4000 m dans son ensemble.
La façade Est du pays est bordé par l’océan Atlantique Sud, alors que la ville de Buenos Aires se trouve au bord du Rio de la Plata, fleuve le plus large au monde.

L’argentine est frontalière avec le Chili à l’ouest, La Bolivie et le Paraguay au Nord , le Brésil et l’Uruguay au Nord Est.
Ses caractéristiques géographiques font que de nombreux climats et microclimats cohabitent, offrant des paysages contrastés et surprenants et une diversité incroyable de la faune et de la flore.

LA CORDILLÈRE DES ANDES ( Ouest)

Chaine de montagne la plus longue du monde, avec ses 8000 km du Venezuela au Chili en Passant par l’Argentine. Son point culminant, « l’Aconcagua » s’élève à 6959m d’altitude dans la province de Mendoza. C’est la montagne la plus haute du globe après l’Everest.

La cordillère des Andes argentine forme la frontière naturelle avec son voisin le Chili, à l’Ouest. Cette frontière est la 3è frontière terrestre au monde avec ses 5151 km et elle est composée de nombreux volcans.

De par sa longueur, ses paysages et ses caractéristiques sont différents selon la latitude mais varient également en fonction de l’altitude: En Argentine, la cordillère des Andes commence dans la « Puna » située au niveau du tropique du capricorne et frontalière avec la Bolivie pour terminer en Terre de Feu, en face de la péninsule Antarctique!

Au Nord, les hauts plateaux de l´Altiplano dominent, formés de roches colorées, de déserts et de salars, ou le soleil règne 365 jours par an : la région de la Puna située au dessus des 3000m d’altitude est la continuation de l’Altiplano Bolivien. La seule végétation qui y subsiste par endroits est le cactus et quelques arbustes.

La cordillère orientale constituant le reste de cette région est formée de diverses « quebradas » aux paysages formidables et aux coutumes typiques d’héritage précolombien (Quebrada de Humahuaca, patrimoine mondiale de l’Unesco, Vallées Qualchaquies, Quebrada del Torro). Dans cette zone, le climat est de type aride en haute montagne, tropical dans la région de Salta et Jujuy. L’été est synonyme de saison des pluies ( de décembre à février)

La zone centrale de la cordillère, comprise entre les 28è et 40è parallèles, s’élève au dessus des 5000m d’altitude. C’est à cet endroit que se trouvent les montagnes les plus hautes du continent américain et le fameux « Aconcagua ». Le relief y est beaucoup plus escarpé et abrupte que dans la partie nord. En hiver, les chutes de neige abondantes permettent de pratiquer les sports d’hiver notamment dans les stations de « Las Leñas » ou « Pénitentes » dans la province de Mendoza.

Les Andes de Patagonie, au sud du 40è parallèle, sont formés de montagnes plus basses atteignant tout de même les 4000m d’altitude. Cette partie de la cordillère est froide et humide, elle est traversée par de nombreux courts d’eau et entrecoupée par de nombreux lacs et glaciers: Lac Nahuel Huapi à Bariloche, Le glacier Perito Moreno proche de El Calafate.

Il y a également des stations de ski comme le « Cerro Castor » au dessus de la ville d’Ushuaia en Terre de Feu et le Cerro Catedral dans la région de San Carlos de Bariloche.

LES SIERRAS SUB-ANDINES ET LES SIERRAS DE LA PAMPA

Les Sierras Sub-andines (provinces de Jujuy, Salta et Tucuman)

Ces montagnes de moyenne altitude comprennent les vallées des villes de Jujuy et de Salta , situées sur des plateau entre 1000 et 1500 m d’altitude et une partie de la province de Tucuman. Ces régions sont humides contrairement à la région de la cordillère et leur climat subtropical, atténué par l’altitude, est doux. On y trouve de nombreuses cultures, comme les agrumes, le tabac ,la canne à sucre et des fruits tropicaux en zones de basse altitude.

Les Sierras Pampeanas et Les Sierras de Famatina (provinces de Tucuman, Catamarca, La Rioja, Santiago del Estero, Cordoba,San Luis , San Juan)

Ces montagnes qui sont réparties entre différentes provinces présentent un relief de plateaux, de montagnes abruptes et de dénivelés plus doux selon les vallées. Elles partent de la province de Tucuman dans la partie nord, dont le Nevado de Aconquija culmine à 5500m d’altitude et terminent plus au sud dans les provinces de Cordoba et San Luis à des altitudes de 2000m environ.

Ces sierras freinent les vents humides venant de l’Atlantique et créent un climat aride à l’ouest, dans la partie appelée « Sierras de Famatina » qui comprennent les fabuleux parcs d’Ischigualasto (province de San Juan) et de Talampaya (province de La Rioja).

MÉSOPOTAMIE ( Nord Est)

Cette région du Nord Est du pays regroupe les provinces d’Entre Rios, Corrientes et Misiones. Elle est délimitée à l’Ouest par le fleuve Rio Parana  et par le Rio Uruguay à l’Est , qui forment également les frontières naturelles avec le Paraguay et le Brésil au Nord et l’Uruguay à l’Est.

Cette région présente des caractéristiques différentes du nord au sud :
Dans la province d’Entre Rios termine la Pampa humide. La ville de Gualeguaychu est le lieu du plus grand carnaval d’argentine au mois de Février. En remontant Proche de la petite localité de Colon, le Parc National « El Palmar » abrite une splendide foret de Palmier Yatay , au bord du Rio Uruguay.

Plus au Nord, se trouve la réserve naturel des « Esteros del Ibera » dans la province de Corrientes: cette réserve jouie d’une faune et d’une flore d’une incroyable richesse, fascinante pour les amoureux de la nature.

Encore plus au nord, la province de Misiones offre un paysage à la végétation éxhubérante unique en argentine par ses collines verdoyantes et sa terre de couleur ocre en pleine foret subtropicale voisine du Brésil: entre Posadas et Puerto Iguazu , la culture de la « Yerba Maté » y est abondante, ainsi que d’autres plantes et fruits tropicaux .A la frontière avec le Paraguay et le Brésil se trouve la ville de Puerto Iguazu et les fameuses « Chutes d´Iguazu ».

LES PLAINES ET LA PAMPA ( Centre)

Au sud de la plaine du Chaco et de la Mésopotamie, s’étend la grande plaine de la Pampa.

Cette région est très plate dans son ensemble, elle est néanmoins traversée par des sierras dans les provinces de Buenos Aires et de La Pampa, culminant à 1200m d’altitude.
Cette région, très fertile, est la plus grande génératrice de richesse du territoire argentin. On y trouve les villes les plus dynamiques et les plus importantes, telles que Buenos Aires, Rosario ou Cordoba.

Cette région abrite une grande partie du bétail argentin et fournie la meilleure viande grâce à ses pâturages verdoyant.
Elle est bordée à l’est par l’océan Atlantique, et le Rio de la Plata, ce qui explique le fort taux d’humidité d’une grande partie de ce territoire, néanmoins plus aride au sud ouest.

Elle est un des fiefs de la culture Gaucho, notamment le village de San Antonio de Areco, à 120 km de la ville de Buenos Aires, qui célèbre chaque année au mois de Novembre la « Fiesta de la Tradicion »: rassemblement de gauchos et célébration de la culture « criolla ».

Le taux d’humidité élevé tout au long de l’année accentue la sensation de chaleur en été (de décembre à Mars) et la fraicheur en hiver (de Juin à Septembre). Les été sont très chauds, parfois étouffants, et les hivers frais avec des journées froides en Juillet et Aout.

LA PATAGONIE ( Grand Sud)

Cette région, la plus étendue d’argentine et la moins peuplée est composée des 5 provinces de Neuquen, Rio Negro, Chubut, Santa Cruz et de la Terre de Feu.

Elle s’étend du sud de la pampa à la Péninsule Antarctique, et son paysage est assez homogène, à l’est des steppes arides et ventées, qui représentent la plus grande partie de ce territoire, et à l’ouest la cordillère des Andes froide et humide, formant la frontière naturelle avec le Chili.

Les steppes formant ce territoire sont traversées par des montagnes basses et arides ainsi que par des cours d’eau, en provenance de la cordillère des Andes, se jetant dans l’océan atlantique bordant la partie est de cette région.

Le désert de Patagonie a été marqué par les époques glaciaires et une forte érosion du en partie aux vents qui sont permanents.

La partie la plus australe de cette région, l’île de Terre de Feu, est reliée au continent par un pont. Elle est divisée entre le Chili, à l’Ouest, et l’Argentine à l’Est. Les deux voisins se disputent la ville la plus australe du monde, qui officiellement est la ville argentine d’Ushuaia.

Cette région australe offre au visiteur des sites fabuleux tel que :

La Péninsule de Valdes, dans la province du Chubut: cette réserve naturelle abrite des espèces d’animaux marins uniques tels que : la baleine franche australe, manchots de Magellan, jacobites, otaries, orques, éléphants de mer…. Les températures peuvent être élevées en été, mais elles restent fraiches en soirée. Les hivers sont froids, ce phénomène étant accentué par les vents fréquents.

Le Parc National de Terre de Feu, offrant des paysages vierges splendides et abritant une faune et flore australe ainsi que des espèces endémiques. Les températures y sont fraiches en été, voir froides selon l’altitude. Les hivers sont rigoureux et longs. Il neige fréquemment et les gelées sont possibles toute l’année.

Le Parc National des glaciers : formant partie de la calotte glacière Sud et regroupant des géants des glaces comme : le Perito Moreno, le Upsala , Le Videma….El Calafate est le point de base pour l´exploration des glaciers tandis que El Chalten est idéalement situé pour les randonnées autour du Mont Fitz Roy.

Le Parc National « Nahuel Huapi » et la région des 7 lacs, proche de la ville de San Carlos de Bariloche. Dans cette zone humide, les températures sont agréables en été (lorsqu’il n’y a pas de vent), les hivers sont très froid et les sommets recouverts de neige. Cette région est trés propice aux sports de montagne.

LES ILES MALOUINES

Les îles Malouines, appelées également « Falklands »,constituent un archipel formé de plus de 200 petites îles de l’Atlantique Sud , parmi lesquelles les iles « Gran Malvina » et « Ile Soledad ». Elles se situent a environ 480 km des côtes de la Patagonie Argentine, environ 2900 insulaires y sont résidents et la langue officielle est l’Anglais.

Depuis le conflit armé de 1982, l’Argentine a perdu la souveraineté sur ces territoire qui sont restés sous le control du Royaume Uni. Néanmoins , L’État Argentin ne reconnaît pas la souveraineté britannique et fait constamment appel devant le « Comité de Décolonisation des Nations Unies » et auprès du Royaume Uni lui même.

27 ans après la fin du conflit , il reste encore plus de 10,000 bombes anti-personnelles enterrées dans la région. Celles-ci ont été répertoriées par les autorités locales qui en informent les visiteurs et délimitent les zones à risques.

Le paysage caractéristique de ces iles est composé de plateaux et de collines d’une altitude moyenne de 700 m, principalement recouvertes par des arbustes. Le climat est de type froid océanique, les vents violents y sont fréquents et les chutes de neige abondantes. Le principal attrait de ces ile est la richesse de sa faune marine: Lions et loups de mer, baleines franches australes,dauphins, orques,nombreuses espèces de pingouins, caracara huppé,pétrels géants…

L´ANTARCTIQUE

La Péninsule Antarctique est située a environ 1000 km des côtes de Ushuaia et compte environ 1000 habitants. Il s’agit de la région la plus septentrionale du continent , elle est très montagneuse , ses plus hauts sommets atteignant 2800 m d’altitude. Le climat de la Péninsule y est plus clément que sur le continent qui possède la température moyenne la plus basse du globe et qui constitue 80% de la réserve d’eau douce de la planète. Ce territoire est recouvert d’une immense Calotte Glaciaire profonde d’environ 2500 m.

On y trouve de nombreux gisements de pétrole , de charbon et d’autres minéraux tels que l’or ou le fer. La température moyenne est de -17 degrés Celsius, il n’est ainsi possible de visiter cette région qu’entre Janvier et Février, la navigabilité y étant restreinte.

Malgré l’hostilité de son climat elle cache de nombreuses merveilles:

Lagunes d’eau tiède, volcans en activité, les plus grands glaciers du globe, des lacs sub glaciaires…De plus la pureté de l’air permet l’existence de phénomènes atmosphérique tel que les « Aurores Australes ».

La Péninsule est dotée d’une flore très élémentaire, tel des algues, lichen ainsi que des plantes locales. Par contre la faune marine y est abondante: Léopard de Mer, Phoques de Weddell, Pingouins Empereur, Baleine Bleue, Calmar Colossal….

La Péninsule Antarctique héberge de nombreuses bases scientifiques appartenant a plus de 20 pays différents.

 

REGIONS CLIMATIQUES

 L´Argentine est traversée par des climats trés variés du Nord au Sud et d´Est en Ouest:

Sub-tropicale au Nord du pays , humide à l´Est et Aride à l`Ouest, tempéré au Centre, froid au Sud.. Du à sa situation dans l´hémisphère Sud , les saisons sont inversées par rapport à l´Europe :

-Du 21 Décembre au 20 Mars : été

-Du 21 Mars au 20 Juin : automne

-Du 21 Juin au 20 Septembre : hiver

-Du 21 Septembre au 20 Décembre : printemps